06h45 | meteo28°C | 1€ = 44.1 Baht
Informations pratiques sur la Thailande
-->



fetes et evenements Accueil » Passeport et visa » Résider en Thaïlande
Voir aussi :   Entrer en Thaïlande, les différents visas

Résider en Thaïlande

Visa long terme

Pour résider en Thaïlande plusieurs années, il est nécessaire d'avoir un visa long terme, "Non-immigrant Visa".
Si vous avez plus de 50 ans, l'option la plus simple est de prendre un "visa retraite" :

Visa Type O-A : "Retirement Visa", visa retraite pour les plus de 50 ans qui ont un minimum de 800 000 baht dans un compte bancaire Thaï pour les 3 derniers mois, ou/et peuvent prouver une pension ou une rente régulière d'au moins 65 000 baht par mois.

Dans les autres cas, selon que vous êtes marié à un(e) Thaï(e), en contrat de travail, ou en études, divers visas long-terme peuvent être obtenus (voir la section Différent types de visa). Le principal souci est l'extension du visa, et parfois, le plus simple est de solliciter un visa à entrée multiple, et de faire des sauts à la frontière tous les 3 mois pour renouveler le visa.


Sauts à la frontière

De nombreux expats utilisent cette astuce pour renouveler leurs visas indéfiniment. Un rapide aller-retour à la frontière en bus, avant l'expiration du visa, permet de prolonger celui-ci.
A noter que l'expiration du visa ne tient pas compte des jours de fermeture des bureaux d'immigration, donc si vous avez dépassé la date d'expiration à cause d'un jour férié, vous serez quand même sujet à une amende. Il est donc conseillé de s'y prendre au moins 1 semaine avant l'expiration du visa.

Le trajet pourra être organisé par une agence de voyage en Thaïlande. En général elles ont des solutions adaptées aux nombreux expatriés dans un cas similaire.

Parmi les destinations les plus populaires :

  • Cambodge : Aranyaprathet (Poi Pet), Pong Nam Ron, and Pailin

  • Birmanie : Mae Sot (près de Chiang Mai), ou Victoria Point (près de Phuket)

  • Malaisie : Buttherworth, près de Penang.



Revue des destinations les plus populaires pour refaire son visa

Malaisie

L'endroit le plus en vu est d'aller au consulat Thaï à Penang, en Malaisie.
Penang est une presqu'île dans la mer Andaman, près de la frontière Thaïe, assez accueillante, moderne, et peu coûteuse. Le consulat Thaï est habitué aux démarches de visa. Les occidentaux peuvent voyager en Malaisie sans visa préalable. Penang est relativement sûre, avec une population composée d'anciens immigrants chinois, le reste étant des Malais et des Indiens. Certaines plages sont agréables.

Certaines personnes prennent un train-dortoir pendant 24 heures vers la péninsule Thaï jusqu'à la frontière, et prennent un ferry ou un bus à Butterworth jusqu'à Penang.

Nous recommandons plutôt de prendre l'avion jusqu'à Penang, le coût étant raisonnable, et vous éviterez ainsi la route du sud, parfois risquée en raison d'un sursaut du terrorisme dans ces provinces.



Cambodge

Phrnom Penh au Cambodge possède une ambassade Thaïe. Cependant la situation politique n'est pas très stable, il vaut mieux éviter de s'aventurer hors des centres touristiques.

Poi Pet, est également une ville frontalière, qui attire de nombreux Thaïs avec ses casinos (illégaux en Thaïlande). Près de Bangkok et de Pattaya (5-6 heures en bus), il n'y a cependant pas d'ambassade ou de consulat Thaï, mais un poste d'immigration, intéressant pour ceux disposant déjà d'un visa à entrée multiple.



Birmanie

Les étrangers résidant à Phuket iront souvent à Ranong (à ne pas confondre avec Rayong), et traverseront la frontière à la ville Birmane de Victory Point. Il n'y a généralement pas grand chose à faire sur place. Il n'y a pas non plus d'ambassade ou de consulat, ce n'est donc intéressant que pour les personnes ayant un visa à entrée multiple.



Laos

Le Laos est également un endroit connu par les expatriés devant refaire leur visa. Il n'y a de consulats ou d'ambassade qu'à Vientiane, qui est à moins d'une heure de la frontière Thaïe à Nong Khai. Il est possible de prendre le train jusqu'à Nong Khai, et sur place prendre un bus ou un tuk-tuk jusqu'au centre d'immigration.

Cependant, les inconvénients sont les suivants :

  •  Vous avez besoin d'un visa d'une ambassade du Laos pour entrer au Laos.

  •  L'ambassade Thaïe à Vientiane est souvent trop fréquentée, en raison de nombreux Indiens essayant d'entrer en Thaïlande.

  •  Le Laos est assez pauvre, et sous un régime non-démocratique.

  •  Il y a peu de transports publics à Vientiane.